• Le mercredi 13 novembre 2019, plus de 350 chefs d’entreprise, banquiers, diplomates et représentants du monde académique se réuniront à l’occasion du cinquième Credendo Trade Forum dont le thème central sera « Changement climatique : menace ou nouveau défi économique ? ». À l’ordre du jour : la situation économique mondiale et les défis climatiques.
  • Le Dr Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, expliquera comment les entreprises peuvent mettre en oeuvre des solutions concrètes et efficaces pour gérer leurs défis climatiques.
  • Le quatrième baromètre 1 des exportations révèle que 90 % des entreprises exportatrices pensent que les entreprises elles-mêmes devraient prendre des mesures contre le changement climatique.
  • La confiance dans le climat économique mondial diminue légèrement en raison de la montée des tensions commerciales et géopolitiques.

La confiance dans le climat économique mondial diminue légèrement en raison d’une situation mondiale difficile

L’économie mondiale se trouve dans une situation plus difficile en raison de la montée des tensions commerciales et géopolitiques, ce qui génère davantage d’incertitude pour les exportateurs et un
report de décisions d’investissement. Alors que les relations commerciales sont soumises à de fortes pressions, on estime que l’économie mondiale continue de croître à un taux de 3 %, ce qui marque tout de même un recul, s’agissant en l’occurrence du plus bas niveau depuis la crise économique. Cela se reflète également dans les chiffres de Credendo. « Pour le risque politique à moyen et long termes, nous avons enregistré 4 révisions à la hausse contre 8 révisions à la baisse au cours des neuf derniers mois », explique Nabil Jijakli, Group Deputy CEO de Credendo.

Il n’est donc pas surprenant que la confiance des entrepreneurs soit en légère baisse par rapport aux années précédentes et que 37 % des répondants aient indiqué ne pas s’attendre à une croissance des exportations au cours des trois prochaines années. Ils considèrent nos voisins, les pays de l’UE et l’Asie, comme les principales régions d’exportation prometteuses, suivis de l’Amérique du Nord, du Canada et du Moyen-Orient. Pour ce qui est des secteurs ayant le plus grand potentiel d’exportation, le trio de tête demeure inchangé par rapport à l’an dernier avec, dans l’ordre, la biotechnologie (66 %), la pharmacie (59 %) et la chimie (51 %).

Vu la situation mondiale difficile, une certaine prudence est de mise. Près de la moitié des répondants indique avoir déjà subi des pertes et/ou des dommages à la suite de factures impayées dans le passé. « Il demeure important que les exportateurs se protègent contre les risques de non-paiement et Credendo peut les y aider. Afin d’informer encore mieux et plus clairement nos clients, nous avons dès lors mis à jour nos conditions générales de vente », explique Nabil Jijakli.

Autres résultats du baromètre des exportations

Les mesures protectionnistes inquiètent les exportateurs. Quelque 43 % des dirigeants interrogés craignent en effet que ces mesures aient une incidence négative sur leur activité. Par ailleurs, le changement climatique a également été largement abordé. Pas moins de 90 % des exportateurs pensent qu’ils devraient prendre des mesures contre le changement climatique et ne pas attendre les
autorités.

En outre, plus de 4 dirigeants interrogés sur 5 pensent que les autorités devraient prendre des mesures, même si cela a une incidence sur leur entreprise. 94 % d’entre eux sont d’ailleurs convaincus que cela aura une incidence plus ou moins prononcée. D’autre part, 90 % estiment également que l’Union européenne doit imposer des normes environnementales aux produits importés. Près d’une entreprise sondée sur cinq s’attend à ce que le changement climatique ait une incidence négative sur ses activités, tandis que le même nombre d’entreprises exportatrices voit également des opportunités en termes d’innovation et de durabilité.

Cinquième édition du Trade Forum

Declan Costello, de la Direction générale des Affaires économiques et financières, ouvrira le Trade Forum par une présentation sur les priorités de la nouvelle Commission européenne. Le niveau historiquement élevé de la dette publique et des entreprises sera ensuite abordé de façon détaillée lors d’un débat avec les chief économistes de banques internationales.

Au cours du deuxième discours principal de l’après-midi, le Dr Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, expliquera comment des entreprises peuvent mettre en oeuvre des solutions concrètes et efficaces à long terme pour gérer leurs défis climatiques. Sa présentation sera précédée d’une table ronde au cours de laquelle des CEO livreront leur vision de la transition énergétique et du développement durable.

Le tableau des risques pays et de l’impact sur les notations sera également dressé et les analystes de Credendo expliqueront l’incidence du changement climatique sur les risques pays.

Contact presse
Nabil Jijakli
Group Deputy CEO
rue Montoyer 3
1000 Bruxelles
Belgique
E n.jijakli@credendo.com
M +32 478 25 11 33

1 Enquête réalisée par Trends/Tendances pour Credendo auprès de 1.371 dirigeants d’entreprise belges.